Dans un monde d'obèses taxés sur les low-cost (et on ne peut pas vraiment en vouloir aux compagnies aériennes qui rechignent déjà sur 5 kg d'excédent de bagages) on peut ne pas vraiment s'étonner qu'une exposition entière soit consacrée au bonbon (et non pas à Candy), mais j'en reste encore baba. Evidemment ça ne peut [...]