Friday 30th October 2020,
lebloggadget

La puce s’introduit dans la petite reine

Shimanoduraacedi2 (Photo: Flickr) Saviez-vous comment Chris Boardman a gagné deux secondes contre la montre au Tour de France 1997? Grâce à un ordinateur. Tout petit, l’ordinateur de la taille d’une puce était planqué dans son dérailleur.

A lui seul, le dérailleur Shimano Di2 coûte 4000 dollars, vous ne risquez donc pas de le retrouver de si tôt dans votre roue de vélo.
Son rôle est de s’assurer que les passages de vitesses se font le plus efficacement possible. Les équipes Team Columbia-High Road, Garmin-Slipstream et Rabobank ont équipé une dizaine de leurs coureurs des modèles Dura-Ace 7900 et 7970 de bicyclettes Shimano à dérailleur électronique Di2, pour le prochain Tour de Californie.
Shimano estime que la batterie au Lithium qui alimente le dérailleur peut tenir sur 1600 km sans être rechargée.

Malgré le prix exorbitant des vélos qui seront équipés dans le commerce de ces dérailleurs à puces, Shimano commercialisera la technologie pour le grand public à partir du mois de mars 2009 chez des distributeurs probablement triés sur le volet.
La société française Mavic s’était déjà essayée au dérailleur électronique mais avait rencontré des problèmes sous la pluie.
Elle en a fait du chemin la petite reine depuis le premier vélo à pile à combustible, même si les puristes crient haro sur la technologie alors que le vélo devrait rester un objet 100% mécanique pour certains.
Source: The New York Times

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. beauh février 15, 2009 à 7:09

    Ahem, il faudrait vérifier vos infos….
    Boardman n’a pas fait le tour de France depuis 1999, et ces fameuses 2 secondes ont été gagnées lors d’un prologue avec un dérailleur éléctronique Mavic!
    Le mektronic d’ailleurs fonctionnait parfaitement sous la pluie mais présentait l’inconvenient dêtre hors de prix et de présenter un certain ombres d’inconvenients par rapport au dérailleur à câble.

  2. Cyril Fussy février 15, 2009 à 7:50

    Effectivement, Chris Boardman a gagné ces 2 secondes en 1997 (source: La Gazetta dello Sport) et avec un dérailleur Mavic (correction: j’avais écrit Shimano Di2 ).
    Sinon, c’est le New York Times qui parle de problèmes sous la pluie avec le dérailleur Mavic, mais leur source était peut-être mal informée ou mal informative, allez savoir.

  3. beauh février 15, 2009 à 11:00

    Pour complèter, de ce que j’en sais, Mavic à concu 2 systèmes de dérailleurs éléctroniques : le zap, très peu fiable et qui aurait même eu l’habitude de se bloquer puis le mektronic.
    Il s’agissait à chaque fois d’un dérailleur arrière seulement (l’avant posait un problème de puissance électrique).
    Pour le Zap et la pluie je ne sais pas, mais pour le mektronic, j’en ai eu un et il fonctionnait très bien sauf dans le froid (lenteur). Le défaut était de ne pas pouvoir passer plusieurs rapports à la volée en descente et aussi de devoir continuer de pédaler pour enclencher les pignons (pas le cas avec un cable). Sinon c’etait super classe de passer les vitesses d’un clic de bouton et surtout c’était très rare :)

  4. Cyril Fussy février 16, 2009 à 8:00

    Oui, ça ressemble à du progrès. En tous cas merci pour ces compléments d’infos.

Commenter cet article